Les alertes cyclonique

Les alertes cyclonique

Dans notre pays, le système d’alerte est maintenant efficace, les prévisions météorologiques sont plus précises, et la population commence à connaitre les risques encourus.

 Le niveau d’alerte n’est malheureusement pas identique pour tous les territoires ultramarins.

À la Martinique et la Guadeloupe.

Les autorités françaises utilisent des niveaux de vigilance ainsi :

  • Vert : pas de vigilance particulière ;
  • Jaune : soyez attentif, des phénomènes considérés comme habituels dans la région peuvent devenir localement dangereux dans les 48 à 72 heures ;
  • Orange : préparez-vous, des phénomènes dangereux sont prévus dans les 48 heures ;
  • Rouge : protégez-vous, des phénomènes dangereux d’intensité exceptionnelle sont prévus dans 6 à 18 heures ;
  • Violet : confinez-vous, des impacts majeurs associés à l'ouragan sont prévus dans 3 à 6 heures ;
  • Gris : phase de sauvegarde, le phénomène s'éloignant mais des dangers persistent.

La Réunion et Mayotte

Les autorités françaises et Météo-France ont créé un système d'alerte cyclonique décomposé en trois niveaux

Préalerte cyclonique : La préalerte cyclonique est déclenchée à partir du moment où un phénomène climatique tropical évolue sur les Mascareignes et constitue une menace pour La Réunion dans les jours à venir.

Alerte orange :

La perturbation s'est rapprochée des côtes et il y a un danger dans les 24 heures à venir. On commence à en ressentir les effets sur l'augmentation du vent et de la houle. Les établissements scolaires sont fermés.

Alerte rouge :

Le danger cyclonique est imminent. Le passage en alerte rouge est précédé d'un préavis de 3 heures. À l'issue de ce préavis, un couvre-feu total est mis en place avec interdiction de sortir de chez soi et de circuler sous peine de lourdes contraventions, et ce même pendant le passage de l'œil du cyclone, alors que l'on observe une relative accalmie. Seuls les services publics d'urgences ont une dérogation. Les compteurs électriques doivent être coupés, les arrivées ou bouteilles de gaz doivent être fermées et il faut écouter la radio pour se tenir informé de l'avancée de l'alerte.

Fin de la menace cyclonique/Phase de sauvegarde : Le danger cyclonique est écarté, la vie sur l'île retourne à la normale. Dans le cas où le cyclone a frôlé ou touché l'île :

L'eau du robinet n'est plus potable et les habitants doivent consommer de l'eau de source en bouteille jusqu'à ce que les autorités sanitaires aient confirmé un retour à la normale.

En aucun cas il ne faut toucher des fils tombés à terre, qu'ils soient électriques ou téléphoniques.

Les victimes, dégâts et besoins doivent être déclarés à la mairie.

Il peut être imprudent d'aller sur les côtes ou sur le bord des rivières en crue ou des ravines. Il est interdit de traverser ces dernières.

En Polynésie française on parle de phases :

  • Phase 1 : Mise en garde, il n'y a aucune menace avant 48 heures ;
  • Phase 2 : Préalerte, le phénomène tropical peut concerner l'île entre 48 heures et 18 heures ;
  • Phase 3 : il y a une forte probabilité pour qu'une île soit touchée dans moins de 18 heures par une tempête ou un cyclone.
  • Phase 4 : la fin d'alerte est annoncée.

Nouvelle-Calédonie et dépendances on parle de :

Préalerte (alerte jaune) : dépression tropicale forte ou cyclone signalé dans la zone d'avertissement météorologique du Territoire.

Alerte orange : menace pour les prochaines 18 heures.

Alerte rouge : le phénomène touchera le Territoire dans les 6 prochaines heures.

Wallis-et-Futuna:

Préalerte (ou alerte blanche) : sensibilisation des autorités.

Alerte 1 (ou alerte jaune) : menace possible au cours des prochaines 36 heures.

Alerte 2 (ou alerte rouge) : menace au cours des prochaines heures.

Avis de fin d'alerte

Suivez scrupuleusement ces consignes, elles peuvent vous sauver la vie !

Les conseils qui vont suivre distinguent trois situations possibles.

Situation d’urgence en cas de cyclone avec un habitat résistant.

Situation d’urgence en cas de cyclone avec évacuation préalable avec un véhicule (voiture, autobus, bateau, avion)

Situation d’urgence absolue séisme (évacuation en extrême urgence et à pied.)

Soutenez les projets présentés par
Secouristes Sans Frontières
et Secouristes Sans Frontières Medical Team.

Le don à FONDS DE DOTATION SECOURISTES SANS FRONTIERES ouvre droit à une réduction fiscale car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.

Logo Fonds de Dotation SSF
© 2009-2019 | Secouristes Sans Frontières